Top 3 des femmes pilotes automobile qui ont marqué leur sport


Les hommes sont souvent mis en avant lorsqu’il s’agit de parler voitures. Pourtant certaines femme ont un talent prononcé pour le pilotage et mériterait bien plus de lumière sur leurs performances. Motorsport Academy vous présente son top 3 des femmes pilotes automobile.

3. Jutta Kleinschmidt, le Dakar dans la peau

pilote championne

Jutta Kleinschmidt a connu un parcours atypique puisqu’elle a obtenu tout d’abord un diplôme en physique avant de d’intégrer la marque BMW. Elle pilotera une moto de cette même marque lors du Dakar et devient la première pilote féminine au Cap en 1992 et à Dakar en 1993 à moto. En 1994, elle optera pour la course automobile. Elle fera le bonheur du Dakar pendant 10 ans et remportera sa première étape en 1997 et son premier Dakar en 2001 après avoir été vice-championne de rallye-raid… L’allemande à également remporté le Trophée Andros.

2. Danica Patrick, on the road again

femme championne

La pilote américaine est connue pour son charme et ses qualités de pilotage. Danica Patrick est née aux USA et fait ses débuts en karting. Par la suite elle est formée à la monoplace anglaise. C’est donc sur les pistes ovales Américaines que la jeune femme créera les premières sensations. Des sensations qu’elle transmettra également en couverture de Sports Illustrated. Sa première saison en Indycar aura lieu en 2005. Elle y réalisera un exploit en se qualifiant en 4ème position puis en terminant à cette même place lors de la course d’Indianapolis, le temple de la vitesse, avec l’écurie Rahal-Letterman.

La star connaitra son premier sacre sur le Twin Ring de Motegi en 2008. Cela fait suite à trois podiums en 2007. On l’annonce même en F1 en 2009 ! Mais c’est en Sprint Cup qu’elle fera trembler les hommes puisqu’en 2013 elle intègre le championnat en obtenant la pôle position… Une championne auto qui continue aujourd’hui de montrer son talent sur les circuits.

1. Michèle mouton, reine du rallye

une championne auto

Première de notre top 3 la Grassoise a connue une carrière où les succès se sont enchainés. Il faut dire que Michèle Mouton ne c’est pas contentée de participer. La victoire faisait partie de son quotidien. Son parcours commence classiquement puisqu’elle débute en championnat de France puis d’Europe. C’est là qu’elle se fait remarquer par la marque Audi. Elle se hissera par la suite au plus haut niveau mondial au volant de la Quattro. Elle a remporté notamment quatre rallyes dont Sanremo en 1981, Brésil 1982, Acropole 1982 et Portugal 1982.

Cependant, elle ratera la première marche du podium au détriment de Walter Rohl. Elle se fait devancer de 14 points et connaitrai une épreuve plus difficile pendant cette saison, à savoir le décès de son père. Par la suite, la championne remportera, toujours au volant de sa Quattro, deux fois la course du Pikes Peak en 1984 puis 1985. En France, en 1975 elle a également remporté les 24 heures du Mans dans la catégorie 1601 à 2000 cm3. Elle prendra sa retraite suite à l’arrêt des groupes B en WRC. Désormais, Michèle Mouton est très présente au sein des instances de la FIA.





Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Tous les Champs sont obligatoires.